Quels sont les métiers de la petite enfance ?

Le domaine de la petite enfance a sans cesse besoin de personnel qualifié. Entre le taux de natalité élevé, les départs massifs à la retraite et la création de crèches, il n’est pas difficile de trouver un emploi. Quels sont ces métiers ?

Sage-femme

Cette personne accompagne les femmes enceintes pendant la grossesse. Elle est responsable de l’accouchement et si des complications surviennent, elle demande au gynécologue ou au chirurgien d’intervenir afin d’assurer une naissance sereine. Cette profession médicale est difficile et requiert des compétences médicales et psychologiques. Après l’accouchement, elle s’occupe du nourrisson et veille à sa bonne santé. Son rôle relationnel est essentiel, elle rassure les parents et apportent les informations utiles sur le déroulement de chaque étape. Les hommes peuvent bien entendu pratiquer cette profession bien qu’ils soient moins nombreux. Ce métier nécessite un diplôme d’État qui s’obtient en 5 ans après le bac. Il faut réussir la première année commune aux études de santé, puis 4 ans en école de sages-femmes rattachée à un CHU.

Puéricultrice

Cette infirmière est spécialisée dans les soins de la petite enfance. Il peut s’agir également d’un puériculteur ayant un rôle préventif et éducatif. Il travaille dans une maternité, en chirurgie infantile, dans les services pédiatriques des hôpitaux, dans un centre de protection maternelle et infantile – autrement dit PMI – ou en crèche. En maternité, elle s’occupe des nourrissons et effectue le premier examen des bébés. Elle conseille les jeunes mamans sur l’allaitement, les soins et explique comment se développe l’enfant afin que les parents puissent apporter une bonne éducation. En hôpital, elle prodigue les soins aux petits malades. Si elle travaille en PMI, son rôle essentiel est préventif. Elle doit protéger les enfants et explique l’éducation aux familles. Elle conseille les parents et intervient au domicile des enfants signalés par l’aide sociale à l’enfance. La puéricultrice possède un diplôme d’État de puériculture en 4 ans après le baccalauréat. Elle doit avant tout réussir le concours pour entrer en école de puériculture et avoir le diplôme d’État d’infirmier ou de sage-femme.

Puericultrice en crèche

Puéricultrice

Auxiliaire de puériculture

Elle ou il travaille en maternité ou dans un service hospitalier afin de réaliser les soins classiques aux tout-petits. Du change jusqu’à la préparation du biberon, elle a la capacité de conseiller les mamans au sujet des soins courants. Elle entretient la chambre du bébé ainsi que tout le matériel de puériculture. Elle peut également travailler dans les PMI, elle accueille les enfants puis les pèse et les mesure, elle doit donc être présente lors des consultations du médecin. C’est à elle qu’incombe la mise à jour des dossier et de conseiller les jeunes parents. Lorsqu’elle intervient en crèche ou dans une halte-garderie, cette professionnelle est responsable d’un groupe de huit enfants maximum, en pleine santé et jusqu’à trois ans. Elle se charge du change, de les faire manger et intervient dans leur éducation. Elle met en place des jeux d’éveil. L’auxiliaire de puériculture possède un diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture sans niveau particulier. Pour l’obtenir, il faut passer un concours afin de pouvoir suivre une formation en institut de formation d’auxiliaire de puériculture et effectuer un stage de 24 semaines.

Assistante maternelle

L’ assistante maternelle est une nounou qui accueille à son domicile un ou plusieurs enfants de moins de 3 ans en l’absence des parents. Ce métier est largement représenté par des femmes, mais les hommes peuvent aussi l’exercer. La nounou intervient dans l’éducation et le bien-être ainsi que la sécurité des enfants. Elle peut aussi exercer au domicile des parents comme garde d’enfants âgés jusqu’à 10 ans. Cette solution permet aux enfants de rester dans un environnement qui leur est familier. La personne est indépendante mais elle peut également être employée par une crèche familiale dont la mairie est responsable. Il n’existe aucune condition de diplôme pour faire ce métier. Toutefois, il est exigé d’avoir un logement aux normes garantissant la sécurité des enfants. Le conseil général délivre un agrément valable cinq ans et renouvelable, et il est obligatoire de suivre une formation de 120 heures.

Le milieu de l’enfance est tellement varié qu’il existe d’autres métiers tout aussi intéressants et épanouissants. Éducateur de jeunes enfants, animateur de Relais d’assistants maternels, assistant d’accueil petite enfance, coordonnateur enfance-jeunesse-éducation, si vous êtes passionnés par les enfants, vous trouverez forcément le métier qui vous convient.

Cet article a été publié dans Divers.

Laisser un commentaire